“Je ne veux plus de ça” : Lio explique pourquoi elle “ne couche plus” et est devenue abstinente

Ce mercredi 18 octobre 2023, Lio participe au documentaire Ménopositive diffusé sur Téva à l’occasion de la journée mondiale de la ménopause. Parmi les témoignages collectés, figure un entretien accordé à Augustin Trapenard dans Boomerang, sur France Inter, le vendredi 11 septembre 2020. Dans celui-ci, la chanteuse s’est confiée sur son choix de ne plus avoir de relations sexuelles.

Très engagée contre les violences faites aux femmes, Lio n’hésite jamais à s’exprimer à ce sujet. Comment oublier la puissante prise de parole de l’artiste, amie de Marie Trintignant, chez Thierry Ardisson à propos de “l’absolution” de Bertrand Cantat ? Un discours aux lourdes conséquences, qui l’avait notamment privée de travail, comme elle l’expliquait le vendredi 11 septembre 2020 dans Boomerang, l’émission d’Augustin Trapenard diffusée sur France Inter“Moi j’ai été rétamée”, avait-elle glissé. “Moi, on m’a empêchée de travailler après que j’ai pris parole pour Marie Trintignant. J’ai dû arrêter ma tournée au bout de trois dates parce qu’on ne me vendait plus de salles.” Au cours de ce même entretien, qui a été intégré au documentaire Ménopositive d’Anne Cutaïa, diffusé ce mercredi 18 octobre 2023 sur Téva, Lio s’était aussi confiée sur sa vie intime. Elle a notamment annoncé être abstinente depuis plus de dix ans. La chanteuse aujourd’hui âgée de 61 ans avait déclaré : Je suis en abstinence. Ça fait déjà depuis mes cinquante ans. Je ne couche plus“.

“C’est de l’ordre du politique”

Interrogée sur la question du tabou du désir féminin par Augustin Trapenard, l’interprète de Banana Split avait assuré : “Moi je ne le connais pas”. “Parce qu’en fait il a été hypothéqué, forclos par le désir des hommes à qui j’ai voulu plaire, parce qu’ils prennent toute la place”, avait-elle ajouté. La chanteuse avait aussi plaisanté sur une “notable exception” avec un “gentil ours” et déclarait qu’il s’agissait, pour elle, d’une réelle décision politique. “Je ne vous le raconte pas parce que c’est évidemment de l’ordre de l’intime, de l’ordre du politique mais c’est […] parce que je ne veux plus, je ne veux pas payer et je ne veux pas avoir un rapport qui est celui d’un intérêt, arguait-elle. “Je ne veux plus de ça, je ne veux plus de ce rapport-là avec mon corps aux hommes et on demande toujours une rétribution trop, trop forte à la femme.” À l’occasion du documentaire Ménopositive, Lio a été amenée à réagir à nouveau sur ce sujet. Je n’ai plus du tout eu envie d’aucune introduction, même pas dans les oreilles, même pas d’un coton-tige en fait, plus rien ne s’introduisait en moi ! Que moi, avec moi”, a-t-elle ainsi révélé. En mars 2023, le cri du cœur d’Ovidie La chair est triste hélas avait fait couler beaucoup d’encre dans les médias et sur les réseaux sociaux. L’autrice y avait exposé les raisons qui l’avaient amenée à s’engager dans une grève du sexe: le sexisme ambiant, le manque de satisfaction des relations hétérosexuelles, les violences patriarcales… Une prise de parole qui reste rare et résonne avec celle de la chanteuse.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *