« Je ne fais rien » : Michel Sardou se confie sur son quotidien avec sa femme (ZAPTV)

Michel Sardou était invité sur le plateau de la nouvelle émission de Laurent Ruquier sur BFM TV. Durant cet entretien, le chanteur n’a pas eu sa langue dans sa poche et s’est confié sur différents sujets comme son quotidien avec sa femme, Anne-Marie Périer.

Michel Sardou fait souvent parler de lui pour ses nombreux coups de gueule. Et une fois n’est pas coutume, il a une nouvelle fois donné une interview pleine d’entrain sur BFM TV. Invité dans l’émission de Laurent Ruquier, 20 heures avec Ruquier, le meilleur ennemi de Juliette Armanet s’est confié sur différents sujets. Il en a notamment profité pour donner son avis bien tranché sur l’époque dans laquelle nous vivons aujourd’hui et qui visiblement ne lui plaît pas beaucoup…“Je déteste le féminisme, je déteste le wokisme, je hais ce siècle. Je hais tout. Je quitte Paris parce que je ne supporte plus Paris. C’est insupportable, c’est laid, c’est moche” a-t-il scandé face à Laurent Ruquier. L’interprète des Lacs du Connemara avait ensuite quelque peu nuancé ses propos : “Sur le féminisme, je nuance. Les femmes ont raison de se défendre, de demander leurs droits […] de réclamer le même salaire que les hommes, je trouve ça complètement juste. Par contre, qu’elles n’en fassent pas trop ! Qu’elles aiment un peu les hommes !”

Une relation qui dure

Un peu plus tard dans l’émission, Michel Sardou a accepté de faire quelques confidences sur sa vie intime. Il est notamment revenu sur son quotidien avec Anne-Marie Périer qui partage sa vie depuis tant d’années. Julie Hammett, co-animatrice de l’émission l’a interrogé sur une rumeur qui circule concernant sa carrière : “J’ai lu que votre femme a menacé de vous quitter si vous ne recommenciez pas à chanter”. Et la réponse de Michel Sardou a été sans appel : “Non, elle n’a pas menacé de me quitter. Elle irait où ?”. L’occasion pour le chanteur de se confier sur son quotidien des plus étonnants avec sa femme, qui visiblement lui convient parfaitement : “C’est elle qui s’occupe de tout, qui gère tout. Je suis peinard. Je ne fais rien. Là, on va déménager, je m’occupe de rien du tout. On va déménager, donc on va habiter ailleurs, je m’occupe de rien. Tout se fait tout seul”. Voilà qui a le mérite d’être clair.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *