Astrid Denois (Familles nombreuses) révèle que le petit dernier n’était pas désiré, “nous n’avions pas de place”

Sur son compte Instagram, jeudi 28 septembre, Astrid Denois (“Familles nombreuses”) a révélé à ses abonnés que le petit dernier du clan n’était pas un enfant désiré.

Arthur et Astrid Denois sont (désormais) bien connus des téléspectateurs de TF1. Et pour cause, le couple a partagé avec ces derniers la vie de sa grande tribu dans la sixième saison du docu-réalité Familles nombreuses : la vie en XXL. Les fans de l’émission ont, à diverses reprises, eu l’occasion de les voir dans leur quotidien avec leurs cinq enfants : Brune (14 ans), Melchior (11 ans), Octave (8 ans) et les petites jumelles Alma et Paola (5 ans). Cet été, les tourtereaux ont accueilli un sixième bambin : un garçon prénommé Léopold.

De temps en temps, Arthur et Astrid Denois évoquent des fragments de leur vie à huit sur les réseaux sociaux. C’est ainsi que, jeudi 28 septembre, la mère de famille a répondu aux questions de ses followers sur son compte Instagram. Dans une story repérée par Télé-Loisirs, elle a notamment confié que le petit dernier du clan n’était pas désiré

Astrid Denois a-t-elle envisagé d’avorter ?

“On va dire [que] bébé [n’était] pas vraiment attendu”, a admis Astrid Denois sur le réseau social. “Je peux même dire que nous avons vécu un tsunami intérieur, pendant plusieurs semaines, a-t-elle ajouté. Nous étions déjà bien fatigués, […] plus de place à la maison.” Ensuite, celle qui exerce le métier de consultante SEO a précisé qu’avoir un autre enfant “n’était plus un sujet depuis déjà six ans”“Nous n’avions pas vraiment de place dans nos vies pour ce nouveau bébé”, a-t-elle résumé. Avant de concéder, toutefois, avoir “réalisé le cadeau que c’était de revivre ça une dernière fois […] au fur et à mesure que la grossesse avançait”.

Dans une story diffusée vendredi 29 septembre sur Instagram, la jeune maman a répondu à une autre question de la part d’un abonné, qui lui demandait si elle avait envisagé d’avorter. J’aime beaucoup trop les enfants, les bébés et la vie pour avoir pu l’envisager, a répondu la compagne d’Arthur. Même s’il est arrivé sans trop qu’on s’y attende, nous étions en mesure de lui apporter ce dont il allait avoir besoin et, en premier lieu, de l’amour.”

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *