Line Renaud : ses confidences poignantes sur la fin de vie, “il faut pouvoir partir à sa guise”

C’est dans le cadre d’une interview au magazine Télé 2 semaines paru ce 30 septembre que l’actrice engagée s’est exprimée sur ce délicat sujet, qui est le thème d’un téléfilm de France 2 dont elle tient l’un des rôles principaux. Le Prochain Voyage sera diffusé mercredi 11 octobre.

Alors qu’elle a fêté ses 95 ans cette année, Line Renaud a toujours bon pied, bon œil. C’est donc sans hésitation que celle qui vient de sortir un album de reprises en hommage à son défunt mari a accepté de se lancer dans une nouvelle aventure : le tournage d’un téléfilm scénarisé par Laurent Baffie sur le thème délicat de l’euthanasie. Un rôle en or pour la comédienne qui milite pour le droit à mourir dans la dignité, notamment après avoir vu sa mère vivre un véritable calvaire… “Quand la vie ne devient que de la survie, il faut pouvoir partir à sa guise”, a-t-elle confié à Télé 2 semaines.

Line Renaud s’était déjà confiée sur son engagement en faveur de l’euthanasie dans une interview à Gala en juillet dernier. Avec sa franchise habituelle, l’artiste est revenue sur les raisons de son inébranlable conviction. “Depuis quarante ans, je livre bataille contre le sida. J’ai vu tant de fois la souffrance que je comprends qu’une personne à bout demande à mourir.” Pour le téléfilm Le Prochain Voyage, tiré de l’histoire d’un couple d’octogénaires qui a choisi de se donner la mort dans un hôtel en 2013, celle qui avait annoncé mettre un terme à sa carrière avant de revenir sur sa décision a également pu s’inspirer de son expérience personnelle.

“On ne souhaite pas ça à son pire ennemi”

En effet, la comédienne, qui a récemment avoué avoir eu recours à un procédé polémique, a été marquée non seulement par la fin de vie de sa mère, Simone Renard, décédée de maladie en 1999 à l’âge 94 ans, mais aussi par celle de son mari, Loulou Gasté, mort en 1995 à l’âge de 86 ans. Confiant l’avoir vu “souffrir à la fin de sa vie”, c’est avec beaucoup d’émotion que Line Renaud a expliqué : “On ne souhaite pas ça à son pire ennemi, alors imaginez à celui que l’on aime le plus au monde…” Pour la marraine de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité, le droit à l’euthanasie reste donc un combat qu’il est essentiel de remporter, et pour lequel elle continuera de s’engager jusqu’au bout.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

À découvrir en images

PHOTOS – Line Renaud : de chanteuse de music hall à marraine de la Sidaction, retour sur son évolution physique

À 20 ans, Line Renaud fait déjà tourner toutes les têtes avec ses grands yeux bleus, en 1948.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *