Nous sommes habitués au fait que seuls les adultes viennent aux programmes où les stylistes transforment une personne.

Dans “Le grand échiquier”, ce soir sur France 2, Chimène Badi rend hommage à Edith Piaf, aux côtés d’autres artistes. Elle débarquera sûrement sur scène avec beaucoup d’assurance, comme à son habitude. Une assurance qui, justement, lui a parfois manqué.

Chimène Badi s’est fait connaître en 2002 grâce à sa participation à la célèbre émission de télé-crochet Popstars sur M6, avant de sortir un premier album, Entre nous, dès l’année suivante. Ce mardi soir, dans Le grand échiquier sur France 2, celle qui n’évoque que très rarement sa vie sentimentale rendra hommage à Edith Piaf, avec d’autres célèbres artistes comme Olivia Ruiz et Grand Corps Malade.

Ce sera ainsi l’occasion, une fois de plus, de remarquer à quel point la chanteuse est à l’aise sur scène, et dotée d’un certain charisme. Une assurance qu’elle n’a pas toujours eue, en raison des remarques sur son physique qu’elle a subies très jeune : “À 18, 19 ans, tu ne t’en fous pas des critiques. Ces critiques vont beaucoup me déstabiliser. Ça a été d’une violence“, expliquait-elle en 2021 dans le Jarry Show, avant d’ajouter : “Aujourd’hui, que je prenne ou perde 30 kilos, ça ne regarde que moi.

Elle s’était alors rappelée d’une anecdote concernant le tout début de sa carrière : “Quand j’ai commencé à mes débuts, une femme d’un certain âge m’a arrêtée dans la rue du 6e arrondissement de Paris avec son mari alors que je marchais et m’a dit : ‘Vous chantez super bien mais c’est dommage que vous soyez moche’.”

Chimène Badi, son précieux conseil

Surprise par cette interpellation,celle qui n’a jamais eu d’enfant n’a eu aucune réaction : “Je ne m’attendais pas à un truc aussi violent. Rien n’est sorti.” Ayant aujourd’hui pleinement confiance en elle, elle aimerait recroiser cette personne et lui dire “quil faut penser à soi“. Quant aux conseils qu’elle pourrait donner aux jeunes filles qui se préoccupent du regard des autres, elle répondait à Jarry : “C’est une perte de temps. On est comme on est. La vie passe vite et tout peut s’arrêter du jour au lendemain. Elle peut être violente. Il faut profiter de la vie. Il faut avoir cette conscience.”

Rappelons que Chimène Badi est parvenue à perdre plus de 35 kilos grâce à de nouvelles habitudes alimentaires et à un style de vie plus sain. De durs sacrifices qui ont porté leurs fruits.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *