Eve Gilles se retire suite au cyber-harcèlement dont elle est victime depuis une semaine

Découvrez la décision extrêmement forte prise par Eve Gilles, la nouvelle Miss France, suite à sa première semaine en tant que plus belle femme de France. Lasse du cyber-harcèlement dont elle fait l’objet, elle a décidé de se retirer.

ÈVE GILLES SE RETIRE SUITE AU CYBERHARCÈLEMENT DONT ELLE EST VICTIME DEPUIS UNE SEMAINE

Victime d’un cyber-harcèlement sans précédent, Ève Gilles, Miss France 2024, a annoncé son retrait temporaire. Depuis son couronnement, elle fait en effet face à des attaques plus que virulentes sur son physique et sa coupe de cheveux notamment.

BESOIN DE REPOS

Épuisée par une tournée médiatique intense et un cyber-harcèlement incessant, Ève Gilles a donc choisi de s’octroyer une semaine de repos. Entourée de ses proches, elle espère ainsi échapper à la haine qui s’est abattue sur elle en ligne pour passer les fêtes de fin d’année au calme.

LE TOURBILLON MÉDIATIQUE D’ÈVE GILLES

Après son sacre, Ève Gilles s’est en effet lancée dans un marathon médiatique, participant à d’innombrables interviews et émissions. La jeune femme est rapidement devenue le sujet de débats houleux et de critiques acerbes auxquels elle a dû répondre lors de chaque interview.

LES MÊMES QUESTIONS QUI REVIENNENT

Durant cette première semaine de couronnement, la jeune nordiste n’a eu de cesse de devoir se justifier sur les raisons de sa victoire. Du 13h de TF1 à TPMP en passant par les émissions de radio et de télé les plus populaires, la jeune Miss France a dû répondre peu ou prou aux mêmes questions, formulées avec plus ou moins de tact selon les interlocuteurs auxquels elle devait donner le change.

ÉMOTION À FLEUR DE PEAU

Face à Yann Barthès, Ève Gilles a en effet exprimé son ras-le-bol. Ses détracteurs l’ont attaquée sur son apparence, la poussant à admettre que les critiques la touchent profondément. » Ça me gave. Ça m’a touchée, je suis humaine, donc forcément je vois des critiques, ça me touche ».

MOMENT DE VULNÉRABILITÉ D’ÈVE GILLES

Invitée sur France Bleu, c’est une Ève Gilles épuisée, n’a pu retenir ses larmes en direct. Les paroles élogieuses de sa famille ont exacerbé son émotion, révélant la pression écrasante qu’elle subit. « On n’est pas à se dire les choses, on est assez pudique dans la famille. En ce moment, je les entends beaucoup me féliciter, me dire qu’ils sont fiers de moi. C’est comme si on s’ouvrait par le concours Miss France. C’est pour ça qu’à chaque fois que j’entends mes parents parler, ou mes sœurs, ça me met un petit peu d’émotion ».

ÈVE GILLES SE DÉFEND SUR TPMP

Sur le plateau de TPMP, Ève Gilles a également dû répondre à des commentaires critiques sur la composition du jury de Miss France de la part de la chroniqueuse Géraldine Maillet, qui n’a pas hésité à mettre les pieds dans le plat « Je vous adore et c’est pas le sujet, mais certains disaient qu’en gros le public est mixte, et comme le jury n’était pas mixte, il y a une différence. S’il y avait eu des hommes et des femmes dans le jury, il y aurait moins eu de polémiques sur votre nomination. Qu’est-ce que vous en pensez ? ».

CYRIL HANOUNA TENTE DE DÉTENDRE L’ATMOSPHÈRE

L’animateur vedette de TPMP a dans un premier temps tenté de désamorcer la question légèrement piège de la femme de Daniel Riolo avec un soupçon d’humour « Elle t’emm*rde ! ». Mais c’est avec une grande répartie, qu’Ève Gilles a réussi à clore le débat.

LE MOT DE LA FIN POUR EVE GILLES

Malgré l’ambiance tendue, la jeune Miss France a en effet su garder son calme et répondre avec assurance, affirmant sa position et mettant fin à la controverse. « De toute façon la soirée est finie, j’ai la couronne sur la tête, j’ai l’écharpe, c’est trop tard pour poser la question »

LE SOUTIEN DES ANCIENNES MISS

Plusieurs anciennes Miss sont également montées au créneau pour défendre leur nouvelle représentante, dont Élodie Gossuin qui n’a en effet pas mâché ses mots concernant l’élection d’Ève Gilles. « Je pense qu’effectivement, c’est dommage de mettre en avant que les cheveux courts, c’est pas une critique vis-à-vis d’elle, c’est une critique vis-à-vis des retours en général, mais c’est ce qui a fait la différence, donc oui, elle a été élue… C’est un marqueur vraiment défini ».

UN SOUTIEN DE POIDS POUR EVE GILLES

Elodie Gossuin a par ailleurs exprimé son admiration pour la fraîcheur et l’humanité d’Ève Gilles, tout en dénonçant le harcèlement cruel dont elle fait l’objet. « Je trouve hallucinant les vagues de haine, de diffamation, de messages, pour des cheveux, c’est un truc hallucinant, des fois je comprends pas notre monde ».

MARINE LORPHELIN S’ÉLÈVE CONTRE LE HARCÈLEMENT

A l’instar d’Élodie Gossuin, Marine Lorphelin a, elle aussi, partagé son indignation face à la haine injustifiée et a appelé à plus de tolérance et de bienveillance. « Vous voulez que je vous dise… Ce harcèlement devient insupportable ! Aucune raison n’est valable pour harceler quelqu’un AUCUNE. La tolérance et la bienveillance, vous connaissez ? Et vous pensez mieux que les autres ? Je soutiens Ève Gilles et tous ceux qui subissent la bêtise humaine ».

La nouvelle Miss France 2024, Ève Gilles, n’en finit pas d’être au cœur des polémiques depuis plus d’une semaine désormais. Probablement peu préparée à un tel déchainement médiatique, celle qui a été élue plus belle femme de France est à bout de nerf et vient d’annoncer son retrait.

LA DÉCISION CHOC D’EVE GILLES

Victime d’un cyber-harcèlement sans précédent, Ève Gilles, Miss France 2024, a annoncé son retrait temporaire. Depuis son couronnement, elle fait en effet face à des attaques plus que virulentes sur son physique et sa coupe de cheveux notamment. Épuisée par une tournée médiatique intense et un cyber-harcèlement incessant, Ève Gilles a donc choisi de s’octroyer une semaine de repos. Entourée de ses proches, elle espère ainsi échapper à la haine qui s’est abattue sur elle en ligne pour passer les fêtes de fin d’année au calme.

LE TOURBILLON MÉDIATIQUE D’ÈVE GILLES

Après son sacre, Ève Gilles s’est en effet lancée dans un marathon médiatique, participant à d’innombrables interviews et émissions. La jeune femme est rapidement devenue le sujet de débats houleux et de critiques acerbes auxquels elle a dû répondre lors de chaque interview. Durant cette première semaine de couronnement, la jeune nordiste n’a eu de cesse de devoir se justifier sur les raisons de sa victoire. Du 13h de TF1 à TPMP en passant par les émissions de radio et de télé les plus populaires, la jeune Miss France a dû répondre peu ou prou aux mêmes questions, formulées avec plus ou moins de tact selon les interlocuteurs auxquels elle devait donner le change. Face à Yann Barthès, Ève Gilles a en effet exprimé son ras-le-bol. Ses détracteurs l’ont attaquée sur son apparence, la poussant à admettre que les critiques la touchent profondément. » Ça me gave. Ça m’a touchée, je suis humaine, donc forcément je vois des critiques, ça me touche ».

MOMENT DE VULNÉRABILITÉ D’ÈVE GILLES

Invitée sur France Bleu, c’est une Ève Gilles épuisée, n’a pu retenir ses larmes en direct. Les paroles élogieuses de sa famille ont exacerbé son émotion, révélant la pression écrasante qu’elle subit. « On n’est pas à se dire les choses, on est assez pudique dans la famille. En ce moment, je les entends beaucoup me féliciter, me dire qu’ils sont fiers de moi. C’est comme si on s’ouvrait par le concours Miss France. C’est pour ça qu’à chaque fois que j’entends mes parents parler, ou mes sœurs, ça me met un petit peu d’émotion ».

EVE GILLES SE DÉFEND SUR TPMP

Sur le plateau de TPMP, Ève Gilles a également dû répondre à des commentaires critiques sur la composition du jury de Miss France de la part de la chroniqueuse Géraldine Maillet, qui n’a pas hésité à mettre les pieds dans le plat « Je vous adore et c’est pas le sujet, mais certains disaient qu’en gros le public est mixte, et comme le jury n’était pas mixte, il y a une différence. S’il y avait eu des hommes et des femmes dans le jury, il y aurait moins eu de polémiques sur votre nomination. Qu’est-ce que vous en pensez ? ». L’animateur vedette de TPMP a dans un premier temps tenté de désamorcer la question légèrement piège de la femme de Daniel Riolo avec un soupçon d’humour « Elle t’emm*rde ! ». Mais c’est avec une grande répartie, qu’Ève Gilles a réussi à clore le débat. Malgré l’ambiance tendue, la jeune Miss France a en effet su garder son calme et répondre avec assurance, affirmant sa position et mettant fin à la controverse. « De toute façon la soirée est finie, j’ai la couronne sur la tête, j’ai l’écharpe, c’est trop tard pour poser la question ».

UN SOUTIEN DE POIDS POUR EVE GILLES

Plusieurs anciennes Miss sont également montées au créneau pour défendre leur nouvelle représentante, dont Élodie Gossuin qui n’a en effet pas mâché ses mots concernant l’élection d’Ève Gilles. « Je pense qu’effectivement, c’est dommage de mettre en avant que les cheveux courts, c’est pas une critique vis-à-vis d’elle, c’est une critique vis-à-vis des retours en général, mais c’est ce qui a fait la différence, donc oui, elle a été élue… C’est un marqueur vraiment défini ». Elodie Gossuin a par ailleurs exprimé son admiration pour la fraîcheur et l’humanité d’Ève Gilles, tout en dénonçant le harcèlement cruel dont elle fait l’objet. « Je trouve hallucinant les vagues de haine, de diffamation, de messages, pour des cheveux, c’est un truc hallucinant, des fois je comprends pas notre monde ». A l’instar d’Élodie Gossuin, Marine Lorphelin a, elle aussi, partagé son indignation face à la haine injustifiée et a appelé à plus de tolérance et de bienveillance. « Vous voulez que je vous dise… Ce harcèlement devient insupportable  ! Aucune raison n’est valable pour harceler quelqu’un AUCUNE. La tolérance et la bienveillance, vous connaissez ? Et vous pensez mieux que les autres ? Je soutiens Eve Gilles et tous ceux qui subissent la bêtise humaine ».

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *