Après son interview polémique sur Judith Godrèche, Anny Duperey prend une décision radicale

Une semaine après sa réaction polémique aux accusations de Judith Godrèche, Anny Duperey prend une décision radicale, non sans peine. La comédienne de 76 ans a réitéré ses excuses en public tout en annonçant son retrait en tant que marraine d’une association de protection de l’enfance dont elle a été le visage pendant plus de 30 ans.

Une décision qui n’est pas sans conséquence. Une semaine après avoir suscité la polémique en évoquant “une chasse aux sorcières” suite aux révélations de Judith Godrèche qui évoque une relation sous emprise et des viols sur mineur dans ses plaintes déposées contre Benoît Jacquot et Jacques Doillon, Anny Duperey tente d’éteindre l’incendie. La comédienne de 76 ans, qui a présenté des excuses à Judith Godrèche pour sa maladresse, a pris une décision radicale.

Ce lundi 19 février 2024, Anny Duperey annonce avoir mis fin au marrainage de l’association de protection de l’enfance baptisée SOS villages d’enfants, dont la comédienne a incarné le visage pendant plus de 30 ans. Une décision prise d’un commun accord, comme l’explique l’association dans une story partagée sur Instagram. “Anny Duperey, dont les propos maladroits contreviennent au sens même de notre action de protection de l’enfance, nous a informés qu’elle avait formulé des regrets et présenté des excuses à Judith Godrèche. Nous le saluons. Pour autant, d’un commun accord, nous sommes convenus qu’il était préférable de mettre un terme à son marrainage, écrit l’association.

Après son interview polémique sur Judith Godrèche, Annie Duperey prend une décision radicale

Anny Duperey : “J’ai eu des propos maladroits”

Malgré la tourmente dans laquelle se retrouve Anny Duperey, l’association a tenu à la saluer pour ses bons et loyaux services. “Nous tenons ici à la remercier pour son engagement aux côtés de l’association et pour sa disponibilité pendant de nombreuses années qui nous ont été particulièrement précieux. SOS Villages d’Enfants rappelle qu’en toutes circonstances, publique, professionnelle ou familiale, il faut que la parole se libère. C’est une évidence, une absolue nécessité et l’un de nos combats”, conclut l’association.

Une issue à laquelle ne s’attendait sans doute pas Anny Duperey au moment de prendre la parole au sujet de cette affaire qui secoue, non seulement le monde du septième art, mais celui de la culture tout entier.

Les excuses d’Anny Duperay

“J’ai passé quasiment ma vie à soutenir la cause des femmes, des enfants, des adolescents en difficultés, donc c’est vrai que j’ai été maladroite. […] Malheureusement, cette maladresse, elle a atteint cette association que je défends avec tellement de foi depuis 32 ans”, a expliqué Anny Duperey ce dimanche 18 février sur le plateau de France 3.

Et de réitérer ses excuses à la télévision : “J’ai eu des propos maladroits, je l’avoue et je m’en excuse”. Le fait qu’Anny Duperey prenne une telle décision après s’être impliquée pendant 32 ans dans la vie de cette association montre que la comédienne a pris conscience de la portée de ses propos.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *