L’agence, la série immobilière : La vie de la famille Kretz scénarisée ? Des séquences douteuses décryptées…

Certains téléspectateurs s’interrogent sur le réalisme de l’émission L’agence qui met en lumière la famille d’agents immobiliers Kretz sur TMC. Plusieurs scènes seraient montées de toutes pièces.

Le succès est à nouveau au rendez-vous pour la famille Kretz et son émission L’agence, la série immobilière, diffusée pour la quatrième saison sur TMC. En moyenne, autour de 800 000 spectateurs suivent les péripéties d’Olivier et Sandrine, les deux parents qui ont monté une agence immobilière de luxe, avec leurs enfants Martin, Valentin, Louis et Raphaël. Si l’émission fonctionne aussi bien, c’est parce qu’elle mêle des thèmes liés aux conditions du marché de l’immobilier à la vie de la fratrie. On entre en effet dans l’intimité du clan Kretz : vie de couple, différends, fêtes de famille… Le téléspectateurs suivent L’agence comme une véritable série, ce qui lui permet de s’attacher à ces personnalités.

Valentin s’exprime à ce sujet dans un entretien accordé à Télé Loisirs. Il vient de révéler pourquoi il avait décidé de parler ouvertement de ses difficultés à avoir un deuxième enfant avec son épouse Charina Sarte. “Je pense que ce sont des choix personnels, il y en a qui ont du mal à en parler, mais pas nous, donc on était d’accord pour le partager. On a été beaucoup remercié par des couples qui sont dans ces situations, qui ont du mal et qui sont plus pudiques sur ces questions. Ça leur a fait du bien d’entendre ça”, a-t-il expliqué, soulignant que l’impact médiatique du divertissement de TMC permettait d’aborder des sujets touchant des millions de Français. Ce n’est pas pour rien qu’Emmanuel Macron vient d’annoncer le lancement d’un vaste plan de l’infertilité !

La famille Kretz au village Roland Garros en 2023

Des fêtes de Noël… à l’automne !

Mais le quotidien de la famille Kretz serait-il monté de toutes pièces ? Des téléspectateurs s’interrogent sur l’aspect potentiellement factice de certaines scènes, comme ce repas de Noël qui aurait en réalité été tourné… à l’automne. La famille s’est effectivement réunie dans un chalet de Méribel pour l’occasion, ce qu’on a pu découvrir dans l’épisode diffusé le 11 janvier. Seulement, Valentin et son épouse Charina ont rejoint leurs proches juste après avoir participé à un défilé Givenchy. Le fils cadet figure en t-shirt et lunettes de soleil. Impensable compte tenu des températures hivernales !

Les retrouvailles se sont en réalité déroulées plus tôt. “Pour être transparente, cette histoire de Noël n’était pas dans notre épisode 6”, selon Lauriane Chouraqui (Reservoir Prod). “Jusqu’à présent, nous n’avions pas eu la possibilité avec notre famille de les voir célébrer Noël et ils nous ont proposé de les suivre. Il se trouve que ça collait parce qu’ils font un Noël anticipé dans la mesure où ils sont éclatés un peu partout dans le monde. Ce qui explique ce petit décalage temporel”, a-t-on ajouté (Télé Loisirs).

Nos confrères de Public révèlent par ailleurs que certains bien vendus par les Kretz via des mandats d’exclusivité seraient en réalité disponibles sur les sites d’autres agences immobilières. Ils ont découvert qu’un palais vénitien situé à Cannes, pour lequel Olivier Kretz avait mis les bouchées doubles afin d’en décrocher l’exclusivité, avait été mis en vente chez Sotheby’s en parallèle, pour la modeste somme de 120 millions.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *