Nora Collet, 44 ans, retrouvée morte sur une route : son compagnon aurait maquillé le féminicide en accident

Dans un revirement glaçant, l’enquête sur la mort de Nora Collet, en mars 2020, révèle des éléments troublants suggérant un possible féminicide maquillé en accident de la route. Bastien, compagnon de la victime, est maintenant mis en examen pour meurtre.

L’histoire de Nora Collet, initialement perçue comme un accident de la route survenu près d’Élincourt-Sainte-Margueriteen mars 2020, prend une tournure sinistre avec des révélations récentes dévoilées par Le Parisien. Les détails poignants émergent d’une enquête méticuleuse menée par la section de recherches d’Amiens, révélant une probable dissimulation orchestrée autour de la mort de Nora, une mère de 44 ans.

L’histoire d’un possible féminicide maquillé en accident

En cette soirée du 19 mars 2020, Nora Collet quitte son domicile d’Élincourt-Sainte-Marguerite (Oise) avec Bastien, son compagnon, pour se rendre en urgence au chevet de sa mère, luttant alors contre un cancer du pancréas à l’hôpital de Reims. Elle a été appelée en urgence à 22h30. Mais ce trajet tourne en tragédie inimaginable. Le couple n’arrivera jamais au bout du périple. Bastien M. donnera sa version des faits aux gendarmes. Il affirme que Nora a fait une crise de panique, sautant de la voiture en marche près de Blérancourt (Aisne), à une trentaine de kilomètres de leur domicile. Il a ensuite tenté de faire demi-tour pour chercher sa compagne en vain.

Il est enfin retourné chez lui après plus de 20 minutes en pensant que Nora avait réussi à rentrer par ses propres moyens. Mais il n’en est rien. La décoratrice d’intérieur ne donne plus signe de vie les heures qui suivent. Les jours d’après non plus. Le 20 mars, les gendarmes ont retrouvé le corps d’une femme le long de la départementale 6 où l’incident est survenu, percutée et écrasée par un poids lourd. La dépouille est dans un état méconnaissable mais les analyses ADN prouveront qu’il s’agit bien de Nora.

Les preuves contredites

Les gendarmes ont longtemps cherché la piste du chauffeur qui avait pris la fuite. Cependant, ils ont découvert des incohérences notables. L’autopsie révèle des blessures incompatibles avec une chute hors d’un véhicule en mouvement et dévoilé plutôt des ecchymoses suspectes et des marques de strangulation laissant entrevoir un tout autre scénario.

Des faits de violences conjugales

Des faits antécédents de violences conjugales sont également découverts par les enquêteurs. Nora était même venue porter plainte quelques mois plus tôt avant de se rétracter. Plusieurs ex compagnes du suspect ont aussi témoigné de ses accès de violence récurrents. Le chauffeur du camion, identifié dans un pays d’Europe de l’est, et entendu comme simple témoin, a, de son côté, confirmé avoir ce soir-là roulé sur un corps allongé sur la route et déjà inerte. Ces découvertes accablantes ont conduit à la mise en examen de Bastien pour meurtre. Il a été interpellé ce lundi 22 janvier 2024 et placé en garde à vue.

Le suspect aurait donc laissé sa compagne pour morte avant de la placer délibérément sur la route pour faire croire à un accident tragique. “Cette évolution du dossier permet de confirmer les soupçons de la famille de Nora Collet, observe Me Charles Joseph-Oudin, l’avocat du père, du frère, de l’ex-mari et des deux enfants de la victime. Il faut espérer que cette avancée permettra à la famille d’obtenir plus de réponses sur ce décès survenu il y a bientôt quatre ans.”

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *