Agricultrice et sa fille tuées en Ariège : le conducteur du véhicule mis en détention provisoire

Ce mardi 23 janvier 2024, une agricultrice et sa fille ont perdu la vie dans un accident en Ariège. Le conducteur de la voiture qui les a fauchées a été placé en détention provisoire, ce mercredi 24.

Mise à jour du 25 janvier 2024, 10h50 :

Le conducteur du véhicule, responsable de la mort d’Alexandra et de sa fille Camille, a été placé en détention provisoire en fin d’après-midi, ce mercredi 23 janvier. L’homme âgé de 44 ans a admis avoir contourné le dispositif de sécurité qui condamnait l’accès à la route nationale 20, prévu pour la manifestation des agriculteurs. “Il a précisé ne pas s’être rendu compte à temps de la présence de la bâche noire qui recouvrait le mur de paille”, a précisé Olivier Mouysset, le procureur de la République de Foix.

Un drame en pleine manifestation a laissé une communauté agricole en deuil. Ce mardi 23 janvier 2024, Alexandra, une agricultrice de 36 ans et Camille, sa fille de 12 ansont perdu la vie. Tandis que le père de famille, âgé d’une quarantaine d’années, est actuellement hospitalisé et lutte contre des blessures graves. Une voiture a fauché les trois membres de la famille qui se trouvaient sur le point de blocage de Pamiers dans l’Ariège. Une tragédie confirmée par le procureur de la République du Tribunal de Foix.

Trois suspects

Entre 5h30 et 6h ce mardi matin, “un véhicule a percuté des bottes de paille et fauché trois personnes, il y a un décès, et deux personnes en état grave”, a déclaré le procureur général de la cour d’appel de Toulouse, Franck Rastoul, au micro de France Bleu Occitanie. Au lendemain du drame, de nouvelles informations ont émergé sur les occupants de la voiture impliquée.

Les individus présents dans le véhicule, tous de nationalité arménienne, ont été placés en garde à vue. Selon des sources proches de l’enquête, ils avaient récemment vu leur demande d’asile rejetée et étaient sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Alors forcément, le président du Rassemblement national, Jordan Bardella, a réagi sur Twitter en soulignant le laxisme migratoire du gouvernement.

Un accident intentionnel

Le parquet de Foix a précisé que les faits ne semblaient pas intentionnels, pointant le manque de visibilité sur les lieux de l’accident. Une enquête pour homicide involontaire aggravé a été ouverte, soulignant l’importance de déterminer les circonstances exactes de cet accident tragique. Mais au regard des premiers éléments de l’enquête, il s’agit d’un accident dramatique, mais au caractère non-intentionnel.

Source utilisée :

France Bleu

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *