Lucile (L’Amour est dans le pré) : “En permanence tiraillée”, la compagne de Jérôme se confie sur son quotidien de maman

Voir son enfant grandir chaque jour est source de fortes émotions pour les parents. Révélée par “L’Amour est dans le pré”, Lucile a partagé un message touchant qui devrait parler à beaucoup de parents.

Depuis leur rencontre en 2020 dans L’Amour est dans le pré (M6), Jérôme et Lucile filent le parfait amour. Après un mariage en 2021, le couple a donné naissance à la petite Capucine en octobre de la même année, avant d’accueillir en juillet 2023 son frère cadet, Adonis. Régulièrement, les deux amoureux donnent de leurs nouvelles sur les réseaux sociaux et racontent les hauts et les bas de leur vie de parents agriculteurs. Le 24 décembre dernier, la petite famille était au complet pour souhaiter de joyeuses fêtes de fin d’année à leurs 294 000 followers sur Instagram.

Si ses journées sont souvent mouvementées, Lucile a profité du vendredi 12 janvier pour se confier en story sur le réseau social. “C’est fou comme tout va vite… Aujourd’hui, Capucine a fait sa première journée complète sans couche ! (Excepté la sieste) Et aucun accident pour ma princesse”, a-t-elle annoncé. La jeune maman se livre sur les sentiments contradictoires causés par son quotidien. “Parfois, il y a des jours où j’ai envie qu’ils grandissent, parce que les nuits sans sommeil, c’est compliqué, parce qu’on a envie de partager plein de choses avec eux, parce qu’on en a marre des couches, on en a marre de tout l’équipement qu’il faut se coltiner à chaque déplacement…”, décrit-elle.

“On n’a plus envie qu’ils grandissent”

Mais Lucile explique aussi qu’au contraire, “il y a des jours comme aujourd’hui où il semble y avoir une accalmie… et on les regarde et on n’a plus envie qu’ils grandissent, on a envie de garder nos bébés tout bébés auprès de nous pour toute leur vie”. Selon elle, “il y a une telle ambivalence dans le fait d’être une maman… nous sommes en permanence tiraillées par les sentiments qui nous traversent. Mais ce tiraillement ne l’empêche pas d’apprécier son quotidien. “Et malgré tout, ça reste le plus beau rôle d’une vie”, conclut-elle. Un témoignage touchant, dans lequel beaucoup de parents devraient se reconnaître.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *