Lucie Lucas : “J’ai tiré à vue sur Victoria Abril”, l’actrice revient sur son “coup de sang”

Signataire de la tribune en soutien à Gérard Depardieu, Victoria Abril s’est attiré les foudres de Lucie Lucas. Dans un nouveau post Instagram, cette dernière est pourtant revenue sur ses accusations à l’encontre de sa partenaire de jeu dans la série “Clem”.

De nouvelles explications. Plusieurs personnalités du monde de la culture et des médias ont signé une tribune appelant “à ne pas effacer Gérard Depardieu”. Une mobilisation qui fait suite à la mise en examen, depuis 2020, du comédien de 75 ans pour viols, et à la diffusion d’un numéro de Complément d’enquête(France 2) consacré à celui-ci et dévoilant, entre autres, des propos obscènes et sexistes qu’il a tenus lors d’un voyage en Corée du Nord. Signataire de cette lettre, Victoria Abril n’avait pas manqué de révolter Lucie Lucas, sa fille dans la série à succès Clem. “Victoria… tu veux qu’on parle de tes nombreuses agressions, y compris sexuelles, envers tes partenaires ? À y réfléchir, je ne suis pas surprise que tu aies signé ce torchon… tu flippes toi aussi et à y réfléchir tu as bien raison. Ça suffit le délire”, avait-elle notamment lancé sur ses réseaux sociaux, cinglante.

Lesdits propos ayant suscité une vague de réactions, la comédienne de 37 ans a décidé de s’expliquer dans un nouveau post Instagram publié vendredi 29 décembre 2023. “Je ne veux pas vivre dans un monde où la délation est une vertu. Les médias, les réseaux sociaux et la violence des prises de position sans nuances nous poussent à des comportements dignes du Far West… J’y ai cédé moi aussi, j’ai tiré à vue sur Victoria Abril et je n’en suis pas fière”, a-t-elle avoué, quelque peu penaude. Mais Lucie Lucas ne décolère cependant pas et a indiqué demeurer révoltée face à l’important soutien reçu par la vedette des Valseuses : “En revanche, comme des millions de personnes en France, je ne peux plus supporter le laxisme de la Justice en matière de violences et je ne peux plus supporter que les puissants se protègent entre eux et se drapent dans leur impunité, ce privilège qu’ils ont acquis grâce à une société idolâtre et déraisonnablement complaisante face aux abus. Si en plus c’est au nom de l’amour de l’art, le dégoût me fait parler.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Lucie Lucas (@lucie_lucas_comedienne)

Victoria Abril veut porter plainte pour diffamation

Lucie Lucas avait déjà nuancé une première fois ses propos à l’encontre de Victoria Abril en déclarant sur la Toile : “Les violences sexuelles dont je l’accuse n’ont pas été tournées contre moi, mais ce sont des choses dont j’ai été témoin, explique l’actrice. Ce n’est pas Victoria Abril que j’ai envie d’accuser. J’ai eu cette espèce de montée de sang. Je me suis peut-être permis ça, car c’est ma maman du cinéma et je me suis sentie profondément trahie et abandonnée.” Malgré ces explications, l’avocat de l’actrice espagnole a annoncé à Libération, vendredi 29 décembre, qu’il allait porter plainte contre la jeune comédienne. “Les accusations portées sont graves. Nous allons donc porter plainte en diffamation afin de pouvoir nous expliquer devant la justice”, avait ainsi prévenu auprès de nos confrères Me Stéphan Zitzermann. Affaire à suivre, donc.

 

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *