“Son état de souffrance…” : La santé de François Hardy au plus mal, révélations de Thomas Dutronc

Parler de l’album live “Dutronc & Dutronc” entraîne inévitablement Thomas Dutronc, fils de Jacques, à parler de ses parents iconiques dans les pages du magazine “Gala”. De sa maman, pour qui il a des mots si tendres, il dira aussi des choses très dures concernant son état de santé.

Depuis cinquante ans, Thomas Dutronc vit avec le poids de deux icônes, qui ont veillé sur lui et qu’il veille désormais à son tour. Fils de Jacques Dutronc et de Françoise Hardy, l’artiste fait la promotion du disque live avec son père Dutronc & Dutronc, après avoir assuré une superbe tournée. A coeur ouvert dans les pages du magazine Gala du 23 novembre, il fait des confidences bouleversantes sur sa mère notamment.

La ressemblance de Françoise Hardy quand on regarde et écoute Thomas Dutronc est troublante. Les airs de Jacques Dutronc sont une évidence, avec sa mère, c’est plus subtil, pudique peut-être. Le père, séparé de la chanteuse mais toujours proche, dit que son fils a le caractère de sa mère, ce dernier dira qu’il est un mélange des deux. Il raconte sa relation avec elle, en toute franchise, confiant qu’elle n’hésitait pas à bailler quand, enfant, il lui parlait d’un jeu qu’il aimait. Elle était investie dans son éducation, mais toujours très franche.

Sa vie est devenue si douloureuse

Alors c’est avec cette même franchise que Thomas Dutronc parle de l’état de santé difficile de sa mère auprès de Gala, elle a été touchée par un cancer lymphatique depuis 2015 ainsi qu’un autre du pharynx depuis 2018 : “Maman ne va pas bien. Sa vie est devenue si douloureuse qu’on se demande parfois s’il n’aurait pas mieux valu la laisser partir, quand elle a frôlé la mort, il y a huit ans… On profite encore de petits moments ensemble, je viens la voir une fois par mois. Mais elle est tellement radicale… Ses problèmes de santé sont graves, mais elle ne lutte plus vraiment.

La suite après la publicité

Le passionné de jazz manouche donne un exemple qui ronge son quotidien : “Elle ne veut plus prendre certains médicaments, car elle salive mal. Elle répète : ‘Je ne peux pas.’ Nous lui avions proposé d’assister à des répétitions, puisqu’elle ne se déplace plus en concert, mais elle a décliné. Son état de souffrance est dur à voir.

Thomas Dutronc, un “fils de” très fier et très franc sur ses illustres parents

Thomas Dutronc ne ment pas sur leur relation, ne l’enjolive pas, tout en ne faisant jamais un drame d’être réduit à “un fils de”, fier du parcours de ses parents. Il affirme ne jamais s’être senti écrasé, être un enfant unique très aimé a fait de lui un homme qui n’a pas envie de décevoir : “Je ne voulais pas devenir un gosse qui picole dans les soirées, qui réclame de l’argent à papa et à maman. (…) Etre le fils de Jacques Dutronc et Françoise Hardy m’a ‘obligé’ à une certaine tenue.

 © BestImage, AGENCE / BESTIMAGE

Son seul regret, s’il en est un, c’est de ne pas avoir eu un frère et une soeur – cela aurait pu arriver, mais elle l’a perdu. “J’aurais bien aimé avoir un frère ou une soeur pour constater une ressemblance plus marquée. J’ai peut-être hérité du perfectionnisme de ma mère. Mais, dans tous les cas, je suis beaucoup moins angoissé qu’eux deux“, dira Thomas Dutronc. De sa vie sentimentale, celui qui a été longtemps décrit comme un gendre idéal ne dira pas grand-chose, pudique comme ses parents.

Retrouvez l’intégralité de l’interview dans le magazine Gala du 23 novembre 2023

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *