Alain (L’amour est dans le pré) ne mâche pas ses mots : il est très “mécontent” de son aventure

Découvert l’an dernier dans la saison 17 de L’amour est dans le pré, Alain Le Breton a fait une apparition sur le plateau de l’émission Touche pas à mon poste pour dénoncer le montage qui ne l’avait pas vraiment valorisé. L’ancien candidat n’est pas content de son aventure…

Clap de fin pour la saison 18 de L’amour est dans le pré ! Karine Le Marchand a animé son bilan en deux temps en compagnie de ses agriculteurs. Julien n’a finalement pas rencontré la moitié qu’il attendait tant, bien qu’il avait entamé une idylle avec Thibault, alors qu’Anaïs a finalement renoncé à poursuivre l’aventure avec Thomas. De son côté, Patrice a annoncé qu’il laissait un mois à Justine pour changer son comportement jugé trop autoritaire, tandis que Jean-Paul a admis avoir été maladroit avec Maria, ce qui ne l’empêche pas d’avoir déjà tourné la page pour débuter une histoire avec Florence… Jean-Paul fait partie des candidats emblématiques du cru 2023, bien qu’il a été qualifié de goujat par sa prétendante, et largement critiqué par les téléspectateurs.

L’an dernier, Alain Le Breton avait lui aussi été pointé du doigt pour son attitude envers ses prétendantes. L’agriculteur de 72 ans qui évolue dans l’équi-tourisme était reparti bredouille du bilan de L’amour est dans le pré. Invité dans Touche pas à mon poste le mardi 21 novembre (C8), il a commenté les images de la 18ème saison tout juste terminée et s’est exprimé à propos de son parcours dans la 17ème à laquelle il avait participé. Alain Le Breton a dénoncé un personnage fabriqué de toutes pièces pour le petit écran.

Alain Le Breton pas valorisé par le montage

C’est ce qu’il faut retenir de son long plaidoyer face à Cyril Hanouna. Alain Le Breton a regretté d’avoir été classé dans le wagon du vieux pervers, lui qui avait décidé d’accueillir Marie-Ange et Catherine chez lui. “J’ai fait cette émission parce que je voulais mettre une belle image de la femme, et bon, j’ai eu tout faux, a-t-il ensuite tenu à faire savoir, expliquant que les “200 heures de tournage” ne reflétaient pas vraiment la personne qu’il est réellement dans la vie de tous les jours.

Pour l’agriculteur de 72 ans, “ce sont des mots qui ont été collés” sur des images, a-t-il lâché avec assurance. “Si aujourd’hui on te pose une question, ‘Est-ce que tu aimes la soupe ?’, tu réponds oui ou non. Il faut être raccord. Il faut tout le temps être habillé pareil pour qu’ils puissent coller les morceaux. Et si demain on te dit, ‘Finalement, tu es un vieux pervers ?’, tu réponds oui ! Le ‘oui’ de la soupe !”, a-t-il dit.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *